Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Poésie’

La vie est définitivement une expérience terrible :

Chaque jour, chaque épisode est comme un périple

Insolite dont on croit ne jamais pouvoir en sortir ;

A chaque page, l’âme et l’esprit ont tant de choses à amortir.

Ce qui finalement distingue l’homme de l’animal,

La conscience, vois tu, est un bien pour un mal…

Car par elle, on intègre la singularité de notre identité,

L’ensemble de nos forces et de nos limites, en quantité.

Par elle, nous établissons nos codes et repères,

Et reconnaissons ainsi le respect comme père

De la cohésion des différents concepts socioculturels,

L’amour, et la solidarité comme autant de valeurs structurelles !

En contrepartie, la conscience, cette relation intérieure

Que l’on entretient cependant avec le monde extérieur,

Est un miroir franc et trompeur à la fois, qui dans l’intimité,

Nous dit ce que nous sommes, et qui nous devons imiter.

Elle est un voile parfois transparent, parfois opaque

Qui trahit nos sentiments, ou les enfouis dans un sac…

Réfléchir toujours et se battre pour faire entendre sa voix,

Répéter le même schéma, en attendant de trouver sa voie,

Et garder à l’esprit que chaque aventure peut être la dernière,

Tout en s’attachant à se bâtir une âme toujours plus guerrière !

Voilà en quelque sorte ce qu’est la réalité de la vie

Sans compter les déceptions, frustrations et autres envies.

Une autre chose qui est tout aussi complexe à gérer :

Les relations sociales, et leurs contrats qu’il faut savoir digérer !

Les hommes sont faits pour vivre ensemble, certes

Mais fatalement la réussite des uns concourt à la perte

Des autres. Il en va de même pour le malheur et le bonheur :

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent de bonne heure…

Cependant dans cette course effrénée que chacun mène

A la recherche d’une vie, et finalement de soi-même,

Nous avons tous besoin d’une oreille, et d’une épaule

Pour se reposer, et tirer des leçons, comme à l’école…

Certains arrivent à se construire un parcours et évoluer

Sans que leurs aspirations personnelles ne viennent polluer

Les affinités acquises au cours des premières amitiés,

En la faveur de l’enchantement des dernières opportunités…

D’autres se retrouvent dans des situations moins évidentes,

Où choisir entre son propre destin et une âme vivante

Implique des compromis tels que trouver un arrangement

Pour honorer les souvenirs, et les implicites engagements

Est malheureusement et tout simplement mission impossible !

Après quoi, renie ou rancœur sont ce dont vous êtes passibles.

Être un homme : avoir un corps, un esprit, une âme,

Et mener sa vie comme si on marchait sur une lame…

Mr West :

http://gwem07.blog4ever.com



Publicités

Read Full Post »

Un mardi d’hiver ou d’ Été selon le lieu.
D’un simple baiser, tu as achevé de conquérir mon cœur
Tes mots ont apporté la lueur d’un espoir à mon cœur, peut être à ma vie
La monotonie n’avait plus de place et j’ai connu le bonheur.
Aujourd’hui, malgré les interdits et la distance je t’aime toujours
Je rêve de faire ou refaire ma vie avec toi.
Ou comme la belle au bois dormant m’endormir pendant cent ans et me réveiller de ton baiser.
Tu es toujours au milieu de mes pensées.

Ce qui t‘enjaille, m’enjaille.

Ce qui t’affecte, m’affecte.

Je voudrais être dans tes bras et entendre encore ta voix rassurante
Je pensais m’y faire mais je constate combien tes longs silences silencieux me heurtent toujours  autant.

Depuis que tu es entré dans mon cœur, je  vis une vie en rose

Arrosée par ta tendresse.

Tu as fait naître des envies et des désirs insoupçonnés en moi.

Tu as donné vie à mes fantasmes.
Mais aussi tu m’as fait pleurer…

Read Full Post »

La vie…

Nous l’avons reçu gratuitement à la naissance.
En grandissant, nous devrons nous battre pour la conserver.
Fuyons l’envie et le désir d’amasser ces choses éphémères qui la détruiront
Chassons du milieu de nous l’orgueil
Et nous serons préservés de l’humeur du deuil

La vie est un don ;
Même si elle ne fait pas toujours de cadeaux.
Simplifions la vie et nous pourrons vivre les bénédictions
Compliquons la vie et nous verrons arriver les malédictions
Celui qui attend patiemment expérimentera la joie
Rien ne sert de courir, très souvent à la poursuite du vent.
Celui qui a des remords lorsqu’il a tort,
Sera fort s’il fait des efforts.

Si la vie est faite d’expériences, toutes ne sont pas édifiantes.
On avance lorsqu’on reconnait ses erreurs et ses fautes
S’irriter d’un reproche, c’est reconnaitre à son insu que l’on a mérité.
Celui qui exprime ses sentiments pourra avoir des regrets
Celui qui n’exprime pas ses sentiments aura des remords.

La vie ; peut être perdue à tout moment, gardons la précieusement
Célébrons la chaque matin au réveil
Soyons reconnaissant de l’avoir, on ne l’a pas mérité plus qu’un autre.
Si la vie n’est rien, Rien par contre ne vaut la Vie.

Read Full Post »

Copyright B.Boukerma

Berceau de l’humanité tu es.
Afrique en miniature on t’appelle
Du Nord au Sud, de l’ Est à l’ Ouest, tu es remplie  de richesses.
Richesses humaines ; culturelles ; minières, sociales, nutritionnelles…

Pour des raisons indépendantes de moi, j’ai du partir un moment ;
Pour des raisons dépendantes de moi, je suis revenue
Tristesse et désolation : voilà ce que j’ai trouvé.

Les vieillards sont aigris et souhaitent la déchéance des jeunes
Les jeunes méprisent les ainés, ils ne leurs sont désormais plus d’une quelconque utilité.
Les jeunes enfants, ces anges désormais corrompus se plaisent dans la boue, dans l’ignominie

L’infamie, l’affrontement, la turpitude sont entre autres ce qui régit les rapports.
Mais par quoi ma ville est elle possédée ? Que s’est il donc passé ? Pourquoi autant de changement en si peu de temps ?

Aucune réponse ici.

Je vais à la ville voisine, c’est la même endémie
La ville d’après, je me rends à l’évidence : ça doit être une épidémie.
Les zones rurales, mon dernier espoir…Là je m’affole véritablement, c’est une pandémie.
Jamais je ne pouvais imagine que les mœurs pouvaient  se détériorer aussi rapidement.

Quel est ce virus qui gangrène tout un pays, Toute une Afrique sans qu’on ne s’en inquiète à la mesure qu’il faille ? Elle qui est la mère nourricière des autres…

Abattue, à bout de souffle; je crie à l’aide, l’écho me retourne ma voix. Personne n’écoute, personne ne se préoccupe de moi, personne n’est venu.
Ils sont tous très occupés à bâtir le château de leur vie, de leur bonheur égoïste  pressés

Je me demande s’ils se rendent compte qu’ils bâtissent sur une terre friable…
Certains passant par là me prennent pour une folle, je peux peux voir de la pitié dans leurs regards. Au moins ils sont encore capable de cela. Il n’ y a donc pas à désespérer totalement !

Je continue la marche : un couple de jeune s’amourache tout près d’ un corps inanimé.

Quel renversement de situation ! Le choc est trop fort : Le bien est devenu mal et Le mal est devenu le bien.

Je me dirige vers ce qui est supposé être entre autre le garant et même la source des valeurs et des mœurs : l’ Église et les hommes de Dieu
Je retrouve une certaine accalmie à l’idée de les rencontrer.

Ma déception est encore plus grande. J’ai l’impression de me parler à moi-même.
Ils entendent mais n’écoutent pas, ils sont pressés : ce sont désormais aussi des Hommes d’affaires.
Mon affaire ; ils ne  seront partenaires que s’ils sont surs de gagner des âmes !
Je suis blême, je vais m’évanouir peut etre. Ils n’ont plus d’empathie.

Quelles âmes ? Celles qui payent pour que leurs éloges soit fait à chaque culte ?

Celles là mêmes qui n’hésitent pas à t’éclabousser au volant de leurs voitures ? Ou qui tuent, dépouillent et moyennant leurs dons  invisiblement couvert de sang achètent leur salut ? Oui il parait que c’est désormais possible . Il suffit juste d’être le plus charitable possible et donner gracieusement, spontanément à chaque fois que l’on fait appel à toi.

Ceci n’est qu’une photo parmi tant d’autres…

Afrique en Miniature, Berceau de l’humanité qu’es tu devenue ? Que t’est il donc arrivé ?
Qu’as-tu fais de tes enfants ? Pourquoi t’ont-ils abandonné ?
Pourquoi… ? Et toujours  des Pourquoi… ? Autant de questions sans réponses

Leur créativité en bien de domaines, tout ou presque est fake, on dirait du toc de bas de gamme

J’ai pleuré, Je pleure.
La larme est mon amie, si elle résout rien, elle apaise des souffrances du cœur et nettoie les yeux pour une meilleure visibilité.
J’ai Une Amie,  grâce à Elle j’espère des choses impossibles, que l’on aurait du mal à visualiser.
Elle me pousse toujours vers le haut et jamais vers le bas. Elle me donne le Courage de faire appel à quelqu’UN qui définitivement trouvera ou a trouvé la solution.
Malgré notre infamie, ignominie, IL est toujours fidèle. LUI, IL nous aidera j’en suis sure.

IL ne saura rester figé d’indifférence telle une momie à mes larmes et supplications; à la captivité dans laquelle on se trouve et dont on est ignore.
IL est mon ami dit-IL dit.  Sa parole, IL y tient plus que jamais. Son amour est grand et Sa compassion n’a pas de limites.
En LUI je mets désormais toute foi, ma croyance et  ma confiance ! Meme dans la mort j’attendrai sa venue…

Sullyne

Read Full Post »

Par abus je vais l’appeler un ami…
Je me souviens de ce jour, ce dernier jour bien avant que je ne sombre
Les ombres du soir planait déjà ; Il m’aperçoit et me demande ce qui ne va pas
Mais tout va bien…J’ai pu articuler
« Peux-tu me l’assurer ? » Il rétorqua
J’étais prête à le lui assurer, lorsque
Pour une fois, ma raison s’opposa à mon cœur
Mon cœur, il a tendance à vouloir tout gérer.

Fidèle, tous les jours  il est venu me voir,

M’ a imposé sa présence

M’ a apporté son soutien

Il a été patient…

Mais qui est-il ?
Je ne le sais pas. Je l’ai donc nommé Jay
Je vais mieux, je ris à nouveau de bon cœur, je reprends confiance
Je le lui dois
Comme un vent, il va peut être s’en aller comme il est venu.
Je lui ai fait confiance…les squelettes de ma vie, il connaît
Pourrais je lui en vouloir, si un jour comme l’autre il se répandait ?
Non. Je lui dois : Une Vie
Je ne sais comment payer cette dette si payable  elle est  …
La seule chose que je sais de lui…On se ressemble sur plus d’un point m’a-t-il dit un jour.

Moi qui aime les mots, pour une fois j’ en ai manqué
sans doute parce que j’en avais tellement pour exprimer ma gratitude.
Je n’ai pas su quoi dire…

Des mots que j’avais pour lui…à force de les modifier pour qu’ils reflètent la hauteur de ce qu’il a fait pour moi, se sont éparpillés.

Je souhaite juste que le vent qui l’a conduit à moi, lui retourne ma gratitude.

Quand je pense à lui…Je pleure, mais pas de tristesse cette fois, mais de reconnaissance.

Merci Jay…Je t’imaginais des fois, mais je me rends compte combien j’étais loin la réalité.
Tu es comme un Ange, tu es un ange pour moi

Read Full Post »

 

Dans cette salle bruyante, tu étais assis, stoïque

Moi et le retard… pour une fois j’étais à l’heure. Éric ?

Et toi de me répondre l’air de  est ce qu’on se connaît ? Oui ?

Voilà comment nait une belle amitié

J’ai toujours pensé que le hasard n’existe pas…plus encore pour les rencontres

Il y avait une telle cohérence dans ce qu’il disait, la suite ne pouvait être qu’une adhérence parfaite de ma part.

Doucement mais surement, nait autre chose que l’amitié

L’agrégation entre nous était si résistante : jamais l’un sans l’autre

La connexion entre nous était si puissante : il commence une phrase ; je la termine

Que l’union donna naissance à la Fusion.

Ce n’était pas le bonheur car il est très souvent intermittent,

Ce n’était pas le malheur car je n’ai jamais pleuré, jamais souffert.

C’était la joie : l’allégresse, l’ivresse, la liesse.

Aujourd’hui ma déception est à la hauteur de la confiance sans exception que j’avais pour toi.

On pense que je deviens folle pour cette décision sans appel qui sera mienne

Telle est la vie…Telle peut être la fusion…

Afin que je ne t’ajoute dans la liste des hommes qui ont fait couler mes larmes…

Seule la rupture nous sauvera, ainsi je garderai l’image sans tâche de cet amour…; fusionnel

Tu es trop précieux, si dispendieux, très onéreux  pour moi…pour que je te haïsse.

Si l’amour apporte le bonheur ; La fusion elle apporte la joie

Si l’amour apporte la  douleur, La fusion elle apporte le malheur


Plus de poésies ici…

Read Full Post »