Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Ghana’

Et si on allait à Accra… ?

Oh cool alors ! Mais Accra c’est où au fait ?

Le Ghana est un pays d’Afrique occidentale situé au bord du Golfe de Guinée. Les pays limitrophes du Ghana sont la Côte d’Ivoire à l’ouest, le Burkina Faso au nord et le Togo à l’est. Sa capitale est la ville d’Accra et ses habitants sont les Ghanéens.
Le pays est constitué de denses forêts tropicales au sud et de savane au nord. Le climat tropical est pluvieux, surtout entre mai et juin (grande saison des pluies).
La langue officielle est l’anglais, la langue véhiculaire est le twi et la monnaie le cédi ghanéen.

L’ancien président du Ghana, John Agyekum Kufuor, avait été réélu pour un second mandat en décembre 2004. En décembre 2008, il ne pouvait plus se représenter à l’élection présidentielle. Sans heurts et très serrée, elle a été remportée par John Atta-Mills, juriste de 64 ans contre son opposant, Nana Akufo-Addo qui reconnu sa défaite. La passation de pouvoir entre Kufuor et Atta-Mills a eu lieu le 7 janvier 2009. (J’ai un profond respect pour ce Président, SE Professor John Atta-Mills. Il est d’une humilité rare pour un homme de son rang…Il y a un chant pour lui qui m’a servi de berceuse pour mon fils et que je chante toujours de temps en temps…Remember, John Atta-Mills)
Le Ghana fut une colonie britannique sous le nom de Gold Coast (Côte de l’Or). Après la Première Guerre mondiale, la Gold Coast s’agrandit d’une partie du Togoland allemand. (L’autre partie fut confiée à la France déjà présente au Dahomey (Bénin), et formera le Togo contemporain). Le Ghana est indépendant depuis le 6 mars 1957.

Le Ghana fait partie du Commonwealth.

Le Ghana est divisé en 10 régions, elles-mêmes subdivisées en districts (170 au total). Les régions du Ghana sont (chef-lieux entre parenthèses):
• La région d’Ashanti (Kumasi)
• La région de Brong Ahafo (Sunyani)
• La région Centrale (Cape Coast)
• La région du Haut Ghana oriental (Bolgatanga)
• La région du Grand Accra (Accra)
• La région du Nord (Tamale)
• La région Occidentale (Sékondi-Takoradi)
• La région Orientale (Koforidua)
• La région du Haut Ghana Occidental (Wa)
• La région de la Volta (Ho)

La contribution culturelle la plus visible (et la plus vendable) du Ghana moderne est le tissu de Kente, largement reconnu et apprécié pour ses couleurs et son symbolisme. Le tissu de Kente est fait par les tisserands ghanéens consommés, et les centres de tissage importants à Kumasi et autour (Bonwire est connu comme l’endroit où l’on fabrique le vrai Kente, bien que des secteurs de Région de la Volta prétendent aussi à l’appellation) abondent en tisserands qui lancent ici et là leurs navettes en fabriquant de longues bandes de Kente.

Ces bandes peuvent être alors cousues ensemble pour former de grandes pièces qui sont portées par quelques Ghanéens (les chefs surtout) et achetées par les touristes à Accra et à Kumasi. Les couleurs et les modèles du Kente sont soigneusement choisis par le tisserand et celui qui le portera. Chaque symbole tissé dans le tissu a un sens spécial dans la culture ghanéenne.

Le Kente est un des symboles du système hiérarchisé du Ghana, qui reste fort dans le sud et les régions centrales du pays, particulièrement dans les zones peuplées par les membres de la tribu Ashanti, culturellement et politiquement dominante. Son chef, connu sous le nom d’Asantehene, est peut-être la personne la plus révérée dans la partie centrale du pays. Comme les autres chefs ghanéens, il porte un Kente éclatant de couleurs, des bracelets en or, des anneaux et des gris-gris, et il se fait toujours accompagner de nombreux parapluies très ornés (qui sont également un symbole du titre de chef).

Le symbole le plus sacré des gens d’Ashanti est le Tabouret Doré, petit trône doré dans lequel les esprits des ancêtres sont censés résider. Il est soigneusement gardé à Kumasi, capitale culturelle des gens d’Ashanti et siège du palais de l’Asantehene.

Le titre de chef à travers le Ghana ait été affaibli, mais reste une institution très vivante au Ghana.

Population 22 112 800 habitants (en 2005).

Taux de natalité : 28,95 ‰ (en 2001)
Taux de mortalité : 10,26 ‰ (en 2001)
Taux de mortalité infantile : 56,64 ‰ (en 2001)
Taux de fécondité : 3,8 enfants/femme (en 2001)

Routes : 39 409 km (dont 11 653 km goudronnés) (en 2008)
Voies ferrées : 953 km (en 2006)
Voies navigables : 1 293 km
Nombre d’aéroports : 12 (dont 7 avec des pistes goudronnées) (en 2007)

Accra est la capitale du Ghana et la plus grande ville du pays, la plus développée aussi en termes d’infrastructures de toute sorte. C’est le siège du gouvernement, des institutions. Les familles sont assez nombreuses ; Celles qui comptent dix enfants et 2 adultes sont considérées comme de « petites » familles.

Pour se détendre, il y a des pubs, des restaurants à diverses spécialités : chinois, indien ; les boites de nuit : L’Afrodisiac, le Boomerang, l’Office. Les adeptes du bowling, du karting, n’ont pas de quoi s’ennuyer. Il y a aussi la plage Labadi pour se baigner ou simplement passer un bon moment au calme. Pour les plus discrets, il y a le water falls de Wii, le paysaye est d’une beauté époustouflante.

Il y a des musées, des centres d’arts et d’artisarnats, les tissérands, les centres sportifs, des festivals, des chateaux historiques et d’anciennes forteresses. Il y a des centres commerciaux, quelques chaines (américaines) de supermarché, des magasins discounts…

On peut trouver un peu de tout ce que l’on aurait oublié chez soi !

Les ghanéens écoutent un peu de tout comme musique, mais prefèrent plus du Hiplife qui est plus moderne (jeunes). C’est un mélange de traditions et de music hip hop occidentale ; et du Highlife. Les artistes ghanéens comme : Kojo Antwi, Ofori Amponsah, Obrafuor Wutah Antwi et Samini vous donneront une bonne sonorité de la urban music à Accra.

Les moyens principaux de transports publics sont : les taxis et les tros tros (minibus pouvant transporter au maximum 12 personnes. Si on prête attention, on verra des écrits sur les vitres arrières. Ces écrits sont inspirés des citations bibliques : don’t give small money chance ; remember death, No time to die Bush man, Good never lost, Humble is good

Il y a un mix de culture africaine et occidentale à Accra. Les ghanéens sont assez accueillants et chaleureux, même comme il y a encore comme partout en Afrique le mythe de l’homme blanc… La ville est assez coloré et pleine de vie. Comme toute grande ville, Accra est assez bruyant surtout le centre ville. Il vaut mieux parler un peu anglais en y allant, c’est une ancienne colonie anglaise.

Ce pays, de part sa jeunesse (53 ans d’âge), est un excellent lieu pour ceux qui veulent investir. Il y a encore pas mal de chose à développer…Il bénéficie d’un certain soutien des États-Unis d’Amérique (dons, prêts..).

Alors que te faut il de plus pour y aller …à Accra ? N’oublie pas de me ramener du Kente …

Publicités

Read Full Post »