Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘séduction’

Un proverbe d’une des contrées de chez moi dit: « Une seule main lavée ne peut être propre, on doit laver les deux ensemble ». Je réussis partout, sauf à avoir une vie amoureuse stable et je pense qu’il est temps que cela change. Et comme le dit le proverbe si parfois on choisit de vivre seule, à un moment donné de la vie cela pourrait bien nous peser. Tout comme si seul on peut être heureux ; à deux c’est encore mieux. Une seule main ne saurait applaudir, mais avec les deux on peut.

Aujourd’hui je voudrais écrire un billet afin de donner quelques pistes pour sortir du célibat. Et le moyen que j’ai choisi de mettre en œuvre passe par la Séduction ! En guise de rappel : séduire et draguer ne veulent pas forcément dire la même chose ; on a tendance à les mettre à tort dans le même plateau. Très souvent quand on drague on ne séduit pas. Draguer je lie cela à  brûler des étapes et à aller droit à son but, …Les intentions sont assez souvent éphémères. Or séduire, va étape par étape, rien ne presse (mais pas lent non plus) et c’est ce qui m’intéresse, parce que j’y vois du long terme.

Il convient de dire que des Hommes se retrouvent aujourd’hui dans le célibat pour des raisons assez variés : la timidité, manque de bol on commence une relation qui vole en éclats peu de temps après, perte de volonté : après une mauvaise expérience, vous n’aviez plus eu envie de recommencer et aujourd’hui vous pensez avoir perdu tous les repères, par choix et aujourd’hui cela vous pèse et avez du mal à vous s’insérer.

Pour mieux réussir  à sortir du célibat, il est important d’identifier et connaître les raisons qui ont fait qu’on s’y retrouve parce notre vécu et notre passé personnel influence notre personne et de ce fait des solutions pour les uns ne seront pas appropriées pour les autres. Tout comme les hommes et les femmes réagissent différemment face à la séduction, déjà parce qu’ils n’ont pas assez souvent le même langage ce qui affecte aussi la perception des choses, mais pas de panique nous sommes faits pour cohabiter ensemble ; à chacun de trouver sa juste place pour s’embringuer dans le puzzle.

Si votre décision est prise et que vous voulez mettre les moyens qu’il faudra pour sortir du célibat et bien je vous y encourage vivement.

Je vais illustrer  deux scènes  :


Illustration 1

J’ai une connaissance actuellement, je ne l’avais pas revu depuis l’école primaire. Un de ces  jours mon téléphone sonne, un numéro inconnu donc je ne décroche pas. Le numéro insiste d’appeler et je décroche finalement :

–        Allo ?

–        Salut Cerise c’est Achille

–        Achille ?

–        Oui, tu venais souvent en vacances chez ton grand-père à Bonabéri, j’habitais non loin

–        Ah oui ?

–        Tu connais Ndoumbè ? Le responsable Security à  SC…C’est mon collègue

–        Oui je le connais, mais toi…

–        On était toujours ensemble tu ne te souviens vraiment pas ?

–        C’est lointain tout ça.

–        Ton frère m’a dit que tu travailles à la S…Je ne sais si tu es dispo, j’aimerais te rencontrer.

–        Ok, dans deux heures c’est la pause tu peux donc passer.

Au bout de deux  heures effectivement, il arrive un cadeau pour moi…Je l’invite à déjeuner et il  ne cesse de parler de lui et enfin me demande ce que je deviens et re-mobilise à nouveau la parole…

Cette connaissance avec le temps j’ai compris qu’elle a un quelconque intérêt pour moi et j’avoue qu’elle a peu de chance juste à cause du début de la rencontre. Elle m’a appelé par mon téléphone privé et pourtant je ne le lui avais jamais donné. De plus elle a voulu marquer des points auprès de moi en citant une personne que nous avons apparemment en commun dans notre carnet d’adresses (mais ce qu’elle ne savait pas c’est : est ce que j’estime cette personne à tel point que si on la cite comme référence j’en tiendrais compte ?).  Elle voulait m’impressionner par sa position sociale et professionnelle et ça je n’ai pas du tout aimé. (Lol, ça me fait penser à ce que Jennifer Lopez aurait fait à  Samuel Eto’o fils : le gars pour séduire la fille lui aurait envoyé une Très belle voiture et la fille lui en a retourné une gamme en-dessus, non pas une voiture, mais 5…).

Illustration 2


Clin d’œil à toi…Tu te reconnaitras assurément…

Cette image parle d’elle-même, sauriez-vous trouver ce qui cloche ? Pourquoi le râteau est inévitable ici ?

Voici 4 façons  pour  séduire :

 

La séduction verbale

Certaines personnes au physique banal peuvent se révéler très attirantes lors d’une conversation et peuvent séduire une personne sensible et réceptive à la finesse de certains esprits. Être cultivé, savoir jouer avec les mots, avoir de la répartie… (des atouts à développer si on ne les a pas qui)

La séduction vocale

J’ai pu constater que des hommes et des femmes ont été séduits par la voix de l’autre. La voix peut vraiment transporter. Elle est un atout indéniable dans la séduction, chez les hommes comme chez les femmes. Dans tous les cas, quel que soit votre timbre, n’hésitez pas à travailler votre intonation, votre rythme et votre rire. Et surtout gardez la (voix) confiante et naturelle.

La séduction gestuelle

C’est sans doute la plus efficace. Elle a dit long sur nos intentions. … Certaines personnes, naturellement, ont de l’allure, sont charismatiques, élégants, un beau sourire, une belle mimique. D’autres devront travailler là-dessus. Dans la gestuelle il y a les mains et franchement je suis très attentive à la main des hommes ; c’est un élément à ne pas négliger dans la séduction.

La séduction olfactive

L’odorat… Dans ma tendre adolescence j’ai  gardé le souvenir d’un gars à cause de son eau de toilette…Un grand nombre de chercheurs disent que l’attirance entre deux êtres passerait avant tout par ce sens. Comment ? Eh bien, grâce aux phéromones qui touchent de façon inconsciente le cerveau des partenaires. Produites par les glandes apocrines, ces phéromones donnent une empreinte olfactive personnelle unique et peuvent provoquer la répulsion ou l’attraction. Choisir donc un parfum qui ne masquera pas l’ odeur corporelle mais au contraire, la rehaussera.


 

D’aucuns disent que séduire revient aussi à manipuler. Pourquoi pas si la finalité est noble…Séduire c’est avant tout se mettre en avant par des atouts naturels que l’on possède (une jolie voix,  être cultivé, être doux, gentil, charismatique…). Ces atouts parfois il faut les développer pour mieux se mettre en valeur et devenir une personne séduisante, pour mieux faire craquer la personne « convoitée ».

Reconnaître quand on nous séduit :


Chez une femme :

Les femmes de façon générale ont une façon de séduire plus passive, plus subtile que celle des hommes. Nous usons d’attitudes gestuelles, allant des jeux de regard, passant par une voix suave à une posture cambrée et des tenues sexys. Mais que faire si l’homme ne capte pas ces signaux non-verbaux ? Eh bien, il ne faudrait pas hésiter à faire le premier pas. Sans pour autant jouer les femmes fatales, au risque d’effrayer le monsieur. On peut tout à fait l’aborder et engager la conversation sur un sujet général ou mieux parler de l’instant présent si c’est à la sortie du cinéma : le film, dans un restau : le menu, à une soirée chez des amis : l’ambiance de la fête. Ainsi, s’il commence à accrocher, il prendra l’initiative de poursuivre le jeu de séduction. Autrement, vaudrait mieux ne pas insister.

Chez un homme :

Les hommes vont plus user de la parole. Pas forcément avec grande intelligence d’ailleurs. D’où l’image persistante du dragueur lourd et indélicat, se servant de ses muscles et de sa belle voiture pour séduire les femmes. Il y a l’exemple d’un homme âgé fou amoureux d’une plus jeune que lui et qui pour la séduire la comble de cadeaux couteux ou de week-ends dans des palaces. Parfois  ce n’est pas la bonne option pour plaire à une jeune femme. Parfois le côté sentimental prime sur du matériel.

Pour certains, un simple regard suffit pour faire tomber une femme sous leur charme. Pour les autres, et même pour ceux qui n’auront pas eu à faire le premier pas, le langage verbal est inévitable. Et là, pas question de se cacher derrière sa timidité. Pourquoi ? Tout simplement pour une bonne raison : si la femme a exprimé sa réceptivité, elle s’attend à ce que l’homme démontre son « intrusivité » ; il devra pendant ce moment faire, dire une chose qui doit la marquer. Si ce n’est pas le cas, elle prendra cette indifférence pour une répulsion et mettra un terme au processus de séduction.

Personnellement, je pense qu’il y a tellement de façons de séduire qu’il y a d’hommes et femmes différents sur notre globe et on ne saurait avoir un modèle figé pour séduire. Et c’est tant mieux car cela laisse à chacun de développer sa fantaisie et de combiner  à son atout naturel.

La séduction c’est au feeling, c’est l’instant présent, c’est son vécu, c’est son témoignage, c’est sa personne, c’est ce qu’on est prêt à faire. Si vous avez des bases et j’en ai largement parlé au travers de quelques billets sur ce blog alors vous êtes  prêt à aller à la « chasse ». Il faudra s’armer de patience, le premier essai ne sera peut être pas le coup du maitre, mais vous devriez normalement y arriver en gardant la volonté d’y arriver.

La femme ou l’homme de votre vie ne viendra pas vous trouver chez vous, augmentez vos chances en sortant, en allant des dans lieux publics. Un rappel des fondamentaux que je vais lister à toute fin utile

1.      Avoir confiance en soi sans toutefois vouloir tout contrôler, à vouloir tout contrôler  on tue l’attraction. Lâchons donc les amarres et plaisantons sur nos défauts sans avoir honte d’être gêné(e)

2.      Avoir conscience de ses qualités et défauts ; les assumer et lever les blocages

3.      Restez mystérieux

4.      Se faire mériter : l’autre ne doit pas nous considérer comme un acquis.

5.      sortir, s’inscrire dans des clubs, des forums de rencontre (mais attention, le virtuel devrait rester uniquement le point de contact de départ après il va falloir se rencontrer pour découvrir si le feeling continue de passer) ;

6.      Vaincre sa timidité en allant vers les autres pour se donner un peu plus d’assurance

7.      Ne pas avoir peur ou honte de s’entendre dire Non, car si on aime le Oui on devrait pouvoir accepter sans façon le Non

8.      Avoir quelques bonnes blagues (éviter les blagues d’ordres sexuels ça refroidit assez souvent quand on se connait pas encore bien)

9.      Chercher à connaitre l’autre

10.  travailler son allure, apprendre à avoir de beaux gestes.

11.  Rester naturel, et que votre regard porte votre message

12.  Cherchez à marquer l’autre d’une façon ou d’une autre : par votre attitude, par votre conversation, votre humour,…

13. Soigner son apparence sans trop en faire. Etre à l’écoute de l’autre sans toutefois parler de tous ses problèmes.

14. Apprécier la compagnie de l’autre et oser proposer une prochaine sortie (normalement au courant de la sortie vous devez lui soutirer un minimum d’informations sur ce qu’il ou aime apprécie comme distraction) sans donner de date fixe. Prenez le contact téléphonique (évitez de passer par une tierce personne) tout en laissant le votre.

15. N’éterniser la première approche, faites une bonne impression dès le début en marquant la cible, si elle semble avoir un quelconque intérêt, tendez-lui une perche qu’elle devra saisir, si elle ne le fait inutile d’insister. Il est important que l’autre montre un intérêt pour vous…

Quoi d’autre ?

Si à jamais quelqu’un souhaite passer à la pratique, je reste disponible pour un avis, un conseil…Bon courage et n’oubliez pas que la vie a deux est toujours meilleure et le son de deux mains ensemble est agréable que le son venant d’une main. Il n’y a pas de cas désespérés, mais juste des personnes qui manque de courage, d’entrain…

Articles Similaires :

Plan de séduction ?

La séduction : outil ou manière d’être à la vie

Peut on coupler la séduction et la Franchise ?

Peut on coupler la séduction et la Franchise ? Suite et Fin

La séduction : utilisation des sens, atout essentiel

Mots de femmes à décoder…

Mots d’hommes à décoder…

Publicités

Read Full Post »

La suite…On fait tous des erreurs en écoutant son cœur. Je rappelle que la manipulation amoureuse virtuelle est et reste d’actualité. Après la phase de séduction et de flatterie, surviennent les humiliations, les abus qui conduisent à un état de dépendance émotionnelle et parfois a une perte totale d’identité et de repères. Comme précédemment dit dans cet article : Amour virtuel : l’araignée dans sa toile l’araignée est dans son terrain de chasse préféré. Pour lui c’est un jeu dont il maitrise les mécanismes. L’araignée est donc un bon séducteur, il maitrise les techniques de séduction et sait s’y prendre ; il manipule en soufflant le froid et le chaud. Quand vous êtes suffisamment dépendante à son gout et que vous n’arrivez pas décrocher, il sort (parfois) enfin le drapeau blanc.

Je voudrais qu’on revienne sur la lettre publié dans la première partie, notamment les parties mises en exergue. On peut constater que l’araignée crée en fait une dépendance chez la victime. Une fois que celle-ci est bien ferrée, il l’ignore ; il s’éloigne d’elle et réapparait de temps à autre et s’arrange pour qu’en plus qu’elle culpabilise, qu’elle se reproche des choses qui n’ont aucun fondement. Il reporte sa culpabilité sur vous ou la dément.

Mais quelle est la psychologie de ce personnage ? Pourrait-on être tenté de demander ?


Il a souvent un métier tout ce qu’il y a de plus classique, un niveau d’études et intellectuel assez élevé. Il n’apparaît absolument pas comme un « malade ». Ce sont des personnes qui pourraient avoir un grand gouffre en eux, ils ont un trouble de l’égo énorme. Le manipulateur manque d’assurance en lui et donc son seul moyen d’exister est d’écraser les autres pour se sentir supérieur. Si on remonte sa vie, on constatera qu’il a lui-même eu un parent manipulateur. Pour lui la manipulation est un  moyen de communication qu’il connaisse et affectionne.

On va continuer avec deux histoires vraies relatées sur la toile par des victimes. Et ce genre d’histoires il y en a tellement sur notre chère toile ! Même si la forme change, le fond reste le même et le scénario de mise en place. Le piège fonctionne toujours aussi bien chez des personnes soit peu vigilantes et crédules ou en manque d’affection ou en proie à trop d’affection…

Expérience 1

Étant inscrite sur un forum de discussion et d’échanges d’idées, j’ai commencé à échanger avec un autre membre de ce forum sur la politique à la suite d’une incompréhension avec d’autres membres. On a continué à discuter en privé. De fil en aiguille on a échangé nos adresses e_ mails pour une fluidité dans l’échange. Il semblait accrocher, nous passions nos soirées à discuter. Il me disait que c’était un réel plaisir. Nous avons échangé des photos et il me disait qu’il me trouvait très jolie. Nous avons évoqué une rencontre. Tous les soirs il était là sur msn à m’attendre, un vrai rituel, un réel plaisir pour moi, quelle belle façon de terminer la journée après le stress du boulot!

Un soir, nous parlions de choses et d’autres et d’un coup, plus de réponse. Je lui ai demandé s’il était tojours connecté. Il m’a répondu: « Trop de boulot ».

Pendant 5 jours, aucune nouvelle. (Avant nous discutions, TOUS les soirs) J’ai envoyé un petit message pour savoir si tout allait bien auquel il a répondu en s’excusant de n’avoir pas eu Internet pendant quelques jours. On a donc recommencé à discuter sur msn et au bout de 20 min, il n’a pas répondu à une question posée. Je lui ai donc dit que j’étais désolée, qu’il avait probablement trop de travail et qu’on reparlerait plus tard…Aucune réponse !

Je laisse passer encore 5/6 jours. Je retente un petit contact auquel il répond très sèchement, de façon très concise. Plus de nouvelles à nouveau.

Pourtant, j’ai constaté qu’il se connecte plusieurs fois par jour sur le forum où nous nous sommes rencontrés, il discute avec d’autres gens mais ne me parle plus du tout.

J’ai beau relire nos échanges, je ne comprends pas ce qui s’est passé, qu’est ce que j’ai pu dire ou ne pas dire qui aurait causé ce comportement à mon égard? J’ai beau relire nos échanges, je n’ai rien trouvé! J’essaie même d’obtenir une explication de sa part ; c’est le silence ou il zappe carrément et me parle d’autre chose. C’est passé de :  » J’adore vraiment parler avec toi, je pourrais y passer la nuit » à…Rien du tout. L’ignorance totale. Et pourtant je n’ai pas souvenir d’avoir dit quelque chose de méchant ou blessant.

Il me manque tant, nos rendez vous de fin de journée aussi. Je ne l’ai jamais rencontré en vrai et pourtant je me sens si proche de lui. Je lui ai ouvert mon cœur, ma vie. Et lui m’a fait des promesses qu’il n’a pas tenues. Du jour au lendemain il ne donne plus de ses nouvelles, il fait le mort avec moi, m’ignore. Je déprime et je pense bien que je touche le fond, sans avoir la force de remonter. Je me noie, un amour ou une relation qui n’existait que pour moi. Et pourtant au départ je ne cherchais pas de l’amour sur ce forum, encore moins de l’amitié. J’échangeais juste des connaissances tout en m’informant avec les autres…Aujourd’hui je déprime, je suis en larmes, je n’ai plus de motivation pour la moindre chose. Je me sens si mal…

Expérience 2:

Un soir alors que je m’ennuyais; je me suis inscrite sur un site de discussion et de rencontres sur le net, pour bavasser un peu. J’ai fait la connaissance d’un certains nombres de personnes et parmi elle, une a retenu particulièrement mon attention; je ne saurai dire en quoi réellement et surtout en quoi il était différent des autres, mais avec lui je suis allée plus loin que je ne pensais. Il avait toujours une surprise pour moi à chaque connexion; s’intéressait ou semblait s’intéresser à moi, à ma personne, mes centres d’intérêts. Il avait toujours réponse à presque tout, savait parler ou dire le juste mot sans trop en faire. Je m’attache à lui. Pendant une deux semaine pas de nouvelles de lui. Je me rends compte à quel point je tiens à lui et qu’il me manque. Je lui laisse un message, pas de réponses. Et 3 jours plus tard, il réapparait enfin, j’aurais pu  m’énerver, mais trop contente de le savoir de retour, je ne manifestais rien et lui dit simplement qu’il m’a manqué. Et il m’avoue avoir développé un faible pour moi depuis que nous discutions et il avait besoin de réfléchir à ce qui lui arrivait, faire le point. Il veut qu’on se rencontre, il croit bien qu’il m’aime, il est fou de moi…Après 4 mois d’échanges virtuelles on se rencontre enfin: chez lui. Je sonne à son adresse, le cœur frémissant de peur, d’excitation, d’impatience…Il ouvre, me fait un baiser très bref, me demande si j’ai envie de manger quelque chose, il a fait à manger pour moi. Après le diner, un silence, nous semblons gênés et ensuite il me prend la main, elle est moite et toute tremblante. Enfin il m’embrasse: divin. Je suis restée dormir ce soir chez lui. Agréables moments. On s’est revu plusieurs fois au courant de ce mois et s’est comme ça qu’il me propose de m’installer chez lui parce que les matins parfois mes vêtements n’étaient pas très appropriés pour le boulot. Je refuse, il insiste parce qu’en plus il croit bien qu’il va devoir se prendre un coloc parce qu’il traverse depuis un certain temps des difficultés financières. Il pensait pouvoir s’en sortir, mais ses économies n’arrêtent de fondre et les charges restent quant à elles constantes. Non seulement j’accepte  mais en plus je m’offusque du fait qu’il ne m’en ai pas parlé plutôt. Voilà comment je me retrouve domestique à tout faire chez lui, en plus de lui payer ses moindres caprices. J’étais si éprise de lui. Il faut dire qu’après notre première nuit, il trouvait qu’il n’était plus utile pour nous de retourner sur ce site de rencontre, puisqu’on s’était trouvé. Après plusieurs mois, j’ai réalisé qu’il continuait à y aller et à discuter d’autres filles. Je lui en parle, il me dit qu’il ne fait que discuter à ses heures libres à la maison, il s’ennuie tellement tout seul quand je suis au boulot, ce que je comprends tout à fait. On ne faisait plus l’amour, il prétextait soit la fatigue, ou des travaux sur son ordinateur. Finalement je me suis réinscrite sur ce site sous un autre pseudo. Il est venu m’aborder, j’ai joué le jeu. Me décrivant comment il me ferait l’amour,…Quand il demande à voir mes photos, je lui re-balance celles que je lui avais montré à notre première rencontre. Il s’est déconnecté. Quand je suis rentrée du boulot; on s’est disputé et il m’a frappé et m’a ensuite fait l’amour comme jamais…Après il m’a ignoré. La vraie descente aux enfers commence. Il a fait venir à la maison une fille. Il m’a demandé de libérer la maison. Je suis restée. Et avec cette fille le même scenario qu’avec moi à notre rencontre: diner, discussion ensuite ils sont allés dans la chambre. Je n’avais que mes yeux pour pleurer. Si j’osais dire quelque chose; il me frappait. Je ne pouvais pas le dénoncer, je l’aimais tant. Je n’arrivais pas à me détacher de lui. Je ne voyais plus mes quelques amies. Je n’avais plus de vie. Mon univers était devenu lui. Presque chaque soir il ramenait une nouvelle fille à la maison. Et le soir où il ne ramenait personne; il m’accordait un peu de temps. Il ne travaillait pas et n’a jamais travaillé, il vivait de la générosité des naïves de mon espèce et folle et ou en manque d’amour. Je suis plus qu’une serpillère pour lui, mais je n’arrive pas à le quitter, j’ai essayé une fois de le quitter, je suis revenue de moi-même le supplier de me reprendre. Il me fait faire des choses que très peu accepteront, mais je le fais. Je suis une larve et ne peut vivre sans lui.

Ces deux histoires semblent différentes, mais le fond est pareil. La différence si on devait en parler vient du personnage, de sa psychologie, de l’histoire du manipulateur… Certains ont parfois eu une enfance difficile ou trouble et se servent de la toile pour se recréer une vie sociale via le virtuel. D’autres ne sont même pas conscients du fait qu’il manipule, ils se nourrissent des beaux sentiments de leur victime et comme ils n’ont rien à donner en retour, ils sont obligés de disparaître de votre « vie » pour apparaître ailleurs ou reparaître sous un nouveau « pseudo » pour de nouvelles victimes (cas de l’expérience 1) et d’autres encore sont bien conscients de ce qu’ils font et en font même leur fond de commerce (cas de l’expérience 2). Le manipulateur est parfois quelqu’un de « seul » et ou solitaire et pourtant ayant de l’entourage ; parfois il teste ou affermit son « pouvoir » de séduction sur des filles via le virtuel. Ceux qui sont « au courant » qu’ils manipulent et restent dans la sphère virtuelle (sans aller dans la réelle vie) sont malades et ne l’acceptent pas. Ils refusent de se faire consulter. Ce sont des manipulateurs inconscients…Et le manipulateur conscient quant à lui n’est pas un malade. Il a un objectif qu’il cherche à atteindre et il ne reculera devant rien pour l’atteindre tant que son objectif n’est pas atteint. Il a toute une stratégie, tout un plan d’attaque ; tout est calculé et ne saurait en aucun moment faire preuve de sentimentalisme ; ce qui pourrait arriver avec le manipulateur inconscient. Il pourrait s’attendrir par moment et mettre un terme au vice et le recommencer avec quelqu’un d’autre L’autre non. Bien sur on ne saurait parler du manipulateur sans fait référence à la mythomanie, au mensonge même par omission. Oui, il sait faire preuve de silence quand il faut…Ne perdons pas de vue que malgré tous les aspects positifs de Internet, c’est aussi un outil idéal et dangereux pour créer des faux espoirs, des relations fondées sur des mauvais motifs, des beaux mensonges…Une différence entre la manipulation virtuelle et celle de la vie réelle c’est que les choses vont très vite, à la vitesse d’un clic…Les retombées sont énormes et la guérison pas malheureusement aussi rapide. Si l’essentiel ou tout est dans le vent, les sentiments impliqués ne le sont pas, en tout cas ceci n’est vrai que pour la victime. Pour en sortir, il faudra voir les choses telles qu’elles sont et sortir de l’illusion du manipulateur, prendre conscience de la dépendance, de nos blessures et de ce qui nous rattache à ce genre de personne… La suite du billet parlera donc de comment sortir de cet engrenage…

Lire aussi :

Amour Virtuel : L’araignée dans sa toile

Manipulation amoureuse : le bout du tunnel

Rencontre douloureuse

Read Full Post »

Ce billet je l’écris à la suggestion de L…, mais aussi après avoir suivi une émission sur le câble hier ça motive. Selon l’émission, des hommes auraient de plus en plus du mal à draguer, à séduire les filles. Des raisons évoquées : des expériences passées douloureuses, peur de l’engagement, perte de la confiance…Et environ 4O OOO hommes en France seraient célibataires selon cette émission…et pas forcément par leur choix. De ce fait, il y a de plus en plus d’agence de coaching en séduction. Ces agences semblent avoir de beaux jours encore devant elles. Certains d’après les témoignages y trouvent leur compte car la personne qui est chargée de vous coacher va jusqu’à prévoir du temps dans son emploi du temps pour des séances pratiques sur le terrain : c’est-à-dire des lieux où  on peut draguer !

Je tiens à souligner que pour moi, la séduction n’est pas la drague. La séduction c’est l’envie de plaire à l’autre pour une raison ou pour une autre. La drague quant à elle ne cherche pas à plaire ; le plus souvent il est d’ordre sexuel.  Il est important de savoir ce que l’on veut faire : séduire c’est plaire, chercher à connaitre un peu l’autre, faire envie…Ou draguer. La séduction est un art du relationnel qui requiert un savoir-être et un savoir- faire où il faudra faire l’effort de donner plus de chances à vos rencontres en adoptant de bons réflexes, le bon état d’esprit.

Vous pourriez être peut être déçue à la fin de ce billet. Je pense qu’il n’y a pas de guide de séduction type, ceci reviendrait à sous estimer la diversité de la nature humaine. Ou alors s’il en faut un, il en faudra pour chaque type de filles ou de gars que l’on rencontrera.

La séduction est naturelle. D’aucuns ont certaines prédisposition qui leurs permettront d’ aborder facilement la personne dont elle souhaite séduire et d’autres auront un peu plus du mal pour des raisons comme la timidité ou celles dites plus haut. Pour pouvoir plaire à l’autre, il faut d’abord se plaire à soi même. Les filles sont différentes les unes des autres. Ce qui a marché avec Paule pourrait fortement déplaire à Chloé. La séduction marche au feeling. Il faut avoir une bonne dose de confiance en soi. Si on n’a pas confiance en soi, pourquoi voudrait on que l’autre ait confiance en nous ? Et enfin restez naturels, restez soi. Inutile d’essayer de se faire passer pour ce que l’on n’est pas, on sera vite découvert et à nos dépens. Pour moi ce sont là, les ingrédients essentiels pour séduire et il ne reste plus qu’à oser aborder sans honte ou gêne de se prendre un râteau. Ressayez à chaque fois qu’une occasion se présente jusqu’à trouver le « bon numéro » pour soi. L’avantage avec un râteau, c’est qu’on pourra voir après analyse là où on aurait éventuellement merder afin de mieux recadrer pour la prochaine occasion. Je pense qu’il n’y a pas d’endroit propice pour une rencontre, chaque lieu est peut être le bon lieu pour une bonne rencontre. C’est la façon de s’y prendre qui pourra changer.

Internet regorge de tellement de guide pour séduire que je n’en vois pas l’utilité d’en faire un aussi. La séduction pour moi c’est naturel, il suffit de l’explorer en soi. Pour ceux qui ont besoin des guides, il faut noter  qu’ils ne répondront  pas à toutes les questions existentielles que vous vous posez. Ils ne sont pas là pour  vous dire  quel sens donner à votre vie. Ils ne se mettront  pas dans votre tête et ne réfléchiront  pas à votre place. Cessons de se dire que sans guide de séduction ou coach on n’y arrivera pas. Il faut reprendre confiance ou alors cultiver la confiance et le reflexe naturel de  séduction qui est en chaque âme se révèlera.

Quand on veut séduire, il y a des éléments dont on ne saurait faire fi : le regard, les mots, mais surtout les bons mots au bon moment, les bons gestes, la bonne attitude. Savoir ce que veulent les femmes, ce qu’elles cherchent chez un homme, ce qui les rebute… comment elles fonctionnent. Il faut oser prendre des risques. Etre attentif  lors des conversations, des échanges ; ce que vous apprendrez pourra être  utile pour la suite des échanges. Etre attentif aussi à la réaction de la personne en face de vous ; comment  trouve t’elle votre compagnie et un peu de mystère de temps à temps ne fera aucun mal, ça permettra qu’elle fasse les derniers pas du trajet si elle se plait en votre compagnie.

On pourra séduire en fonction de sa personnalité. Oser, essayer jusqu’à trouver ce qui plaira à l’autre…

Je donnerai éventuellement  un scénario de séduction : rencontre, aborder, gérer l’après rencontre…etc

Articles Similaires :

 

La séduction : outil ou manière d’être à la vie

Peut on coupler la séduction et la Franchise ?

Peut on coupler la séduction et la Franchise ? Suite et Fin

La séduction : utilisation des sens, atout essentiel

Mots de femmes à décoder…

Mots d’hommes à décoder…

Read Full Post »

La Séduction

Bien avant l’amour le plus souvent, parfois juste avant, une opération délicate s’impose : la séduction. Elle peut être calculée ou pas. Elle permet de passer à l’état « normal » à celui d’être amoureux…C’est un savant mélange subtile de mots, de gestes, d’attitudes…qui ne se dévoilent qu’à moitié.

Une personne séduisante l’est malgré elle. Par contre un séducteur (trice) a une démarche consciente. Il se fixe des objectifs qu’il cherche à atteindre. Le potentiel d’une personne séduisante malgré elle est le plus fort. Certains séduisent les hommes ou les femmes qu’ils aiment réellement (exple : Casanova) et d’autres pas toujours, c’est un objectif à atteindre.

Les personnes séduisantes sont en général d’excellents communicateurs. Ils font si bien passer leur message à l’autre que ce n’est plus le message qui intéresse, mais la personne. Communication et séduction vont donc de pair. Ça me rappelle un peu le métier que j’embrasse en ce moment. et le commentaire d’un ami qui me dit souvent :  » toi et tes feux verts invisibles… » Il faut séduire (bien communiquer) pour bien vendre.

Si l’on communique de manière vraie, sans chercher à utiliser les artifices d’apparence pour convaincre tout en trompant l’autre, le messager qu’on est peut devenir plus important que le message. On a alors les moyens de rentrer dans la bulle de celui que l’on souhaite séduire. Il est naturellement séduisant par la voix, la gestuelle, l’apparence et le corps, la façon générale d’être.

Read Full Post »