Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘manipulation amoureuse virtuelle’

La suite…On fait tous des erreurs en écoutant son cœur. Je rappelle que la manipulation amoureuse virtuelle est et reste d’actualité. Après la phase de séduction et de flatterie, surviennent les humiliations, les abus qui conduisent à un état de dépendance émotionnelle et parfois a une perte totale d’identité et de repères. Comme précédemment dit dans cet article : Amour virtuel : l’araignée dans sa toile l’araignée est dans son terrain de chasse préféré. Pour lui c’est un jeu dont il maitrise les mécanismes. L’araignée est donc un bon séducteur, il maitrise les techniques de séduction et sait s’y prendre ; il manipule en soufflant le froid et le chaud. Quand vous êtes suffisamment dépendante à son gout et que vous n’arrivez pas décrocher, il sort (parfois) enfin le drapeau blanc.

Je voudrais qu’on revienne sur la lettre publié dans la première partie, notamment les parties mises en exergue. On peut constater que l’araignée crée en fait une dépendance chez la victime. Une fois que celle-ci est bien ferrée, il l’ignore ; il s’éloigne d’elle et réapparait de temps à autre et s’arrange pour qu’en plus qu’elle culpabilise, qu’elle se reproche des choses qui n’ont aucun fondement. Il reporte sa culpabilité sur vous ou la dément.

Mais quelle est la psychologie de ce personnage ? Pourrait-on être tenté de demander ?


Il a souvent un métier tout ce qu’il y a de plus classique, un niveau d’études et intellectuel assez élevé. Il n’apparaît absolument pas comme un « malade ». Ce sont des personnes qui pourraient avoir un grand gouffre en eux, ils ont un trouble de l’égo énorme. Le manipulateur manque d’assurance en lui et donc son seul moyen d’exister est d’écraser les autres pour se sentir supérieur. Si on remonte sa vie, on constatera qu’il a lui-même eu un parent manipulateur. Pour lui la manipulation est un  moyen de communication qu’il connaisse et affectionne.

On va continuer avec deux histoires vraies relatées sur la toile par des victimes. Et ce genre d’histoires il y en a tellement sur notre chère toile ! Même si la forme change, le fond reste le même et le scénario de mise en place. Le piège fonctionne toujours aussi bien chez des personnes soit peu vigilantes et crédules ou en manque d’affection ou en proie à trop d’affection…

Expérience 1

Étant inscrite sur un forum de discussion et d’échanges d’idées, j’ai commencé à échanger avec un autre membre de ce forum sur la politique à la suite d’une incompréhension avec d’autres membres. On a continué à discuter en privé. De fil en aiguille on a échangé nos adresses e_ mails pour une fluidité dans l’échange. Il semblait accrocher, nous passions nos soirées à discuter. Il me disait que c’était un réel plaisir. Nous avons échangé des photos et il me disait qu’il me trouvait très jolie. Nous avons évoqué une rencontre. Tous les soirs il était là sur msn à m’attendre, un vrai rituel, un réel plaisir pour moi, quelle belle façon de terminer la journée après le stress du boulot!

Un soir, nous parlions de choses et d’autres et d’un coup, plus de réponse. Je lui ai demandé s’il était tojours connecté. Il m’a répondu: « Trop de boulot ».

Pendant 5 jours, aucune nouvelle. (Avant nous discutions, TOUS les soirs) J’ai envoyé un petit message pour savoir si tout allait bien auquel il a répondu en s’excusant de n’avoir pas eu Internet pendant quelques jours. On a donc recommencé à discuter sur msn et au bout de 20 min, il n’a pas répondu à une question posée. Je lui ai donc dit que j’étais désolée, qu’il avait probablement trop de travail et qu’on reparlerait plus tard…Aucune réponse !

Je laisse passer encore 5/6 jours. Je retente un petit contact auquel il répond très sèchement, de façon très concise. Plus de nouvelles à nouveau.

Pourtant, j’ai constaté qu’il se connecte plusieurs fois par jour sur le forum où nous nous sommes rencontrés, il discute avec d’autres gens mais ne me parle plus du tout.

J’ai beau relire nos échanges, je ne comprends pas ce qui s’est passé, qu’est ce que j’ai pu dire ou ne pas dire qui aurait causé ce comportement à mon égard? J’ai beau relire nos échanges, je n’ai rien trouvé! J’essaie même d’obtenir une explication de sa part ; c’est le silence ou il zappe carrément et me parle d’autre chose. C’est passé de :  » J’adore vraiment parler avec toi, je pourrais y passer la nuit » à…Rien du tout. L’ignorance totale. Et pourtant je n’ai pas souvenir d’avoir dit quelque chose de méchant ou blessant.

Il me manque tant, nos rendez vous de fin de journée aussi. Je ne l’ai jamais rencontré en vrai et pourtant je me sens si proche de lui. Je lui ai ouvert mon cœur, ma vie. Et lui m’a fait des promesses qu’il n’a pas tenues. Du jour au lendemain il ne donne plus de ses nouvelles, il fait le mort avec moi, m’ignore. Je déprime et je pense bien que je touche le fond, sans avoir la force de remonter. Je me noie, un amour ou une relation qui n’existait que pour moi. Et pourtant au départ je ne cherchais pas de l’amour sur ce forum, encore moins de l’amitié. J’échangeais juste des connaissances tout en m’informant avec les autres…Aujourd’hui je déprime, je suis en larmes, je n’ai plus de motivation pour la moindre chose. Je me sens si mal…

Expérience 2:

Un soir alors que je m’ennuyais; je me suis inscrite sur un site de discussion et de rencontres sur le net, pour bavasser un peu. J’ai fait la connaissance d’un certains nombres de personnes et parmi elle, une a retenu particulièrement mon attention; je ne saurai dire en quoi réellement et surtout en quoi il était différent des autres, mais avec lui je suis allée plus loin que je ne pensais. Il avait toujours une surprise pour moi à chaque connexion; s’intéressait ou semblait s’intéresser à moi, à ma personne, mes centres d’intérêts. Il avait toujours réponse à presque tout, savait parler ou dire le juste mot sans trop en faire. Je m’attache à lui. Pendant une deux semaine pas de nouvelles de lui. Je me rends compte à quel point je tiens à lui et qu’il me manque. Je lui laisse un message, pas de réponses. Et 3 jours plus tard, il réapparait enfin, j’aurais pu  m’énerver, mais trop contente de le savoir de retour, je ne manifestais rien et lui dit simplement qu’il m’a manqué. Et il m’avoue avoir développé un faible pour moi depuis que nous discutions et il avait besoin de réfléchir à ce qui lui arrivait, faire le point. Il veut qu’on se rencontre, il croit bien qu’il m’aime, il est fou de moi…Après 4 mois d’échanges virtuelles on se rencontre enfin: chez lui. Je sonne à son adresse, le cœur frémissant de peur, d’excitation, d’impatience…Il ouvre, me fait un baiser très bref, me demande si j’ai envie de manger quelque chose, il a fait à manger pour moi. Après le diner, un silence, nous semblons gênés et ensuite il me prend la main, elle est moite et toute tremblante. Enfin il m’embrasse: divin. Je suis restée dormir ce soir chez lui. Agréables moments. On s’est revu plusieurs fois au courant de ce mois et s’est comme ça qu’il me propose de m’installer chez lui parce que les matins parfois mes vêtements n’étaient pas très appropriés pour le boulot. Je refuse, il insiste parce qu’en plus il croit bien qu’il va devoir se prendre un coloc parce qu’il traverse depuis un certain temps des difficultés financières. Il pensait pouvoir s’en sortir, mais ses économies n’arrêtent de fondre et les charges restent quant à elles constantes. Non seulement j’accepte  mais en plus je m’offusque du fait qu’il ne m’en ai pas parlé plutôt. Voilà comment je me retrouve domestique à tout faire chez lui, en plus de lui payer ses moindres caprices. J’étais si éprise de lui. Il faut dire qu’après notre première nuit, il trouvait qu’il n’était plus utile pour nous de retourner sur ce site de rencontre, puisqu’on s’était trouvé. Après plusieurs mois, j’ai réalisé qu’il continuait à y aller et à discuter d’autres filles. Je lui en parle, il me dit qu’il ne fait que discuter à ses heures libres à la maison, il s’ennuie tellement tout seul quand je suis au boulot, ce que je comprends tout à fait. On ne faisait plus l’amour, il prétextait soit la fatigue, ou des travaux sur son ordinateur. Finalement je me suis réinscrite sur ce site sous un autre pseudo. Il est venu m’aborder, j’ai joué le jeu. Me décrivant comment il me ferait l’amour,…Quand il demande à voir mes photos, je lui re-balance celles que je lui avais montré à notre première rencontre. Il s’est déconnecté. Quand je suis rentrée du boulot; on s’est disputé et il m’a frappé et m’a ensuite fait l’amour comme jamais…Après il m’a ignoré. La vraie descente aux enfers commence. Il a fait venir à la maison une fille. Il m’a demandé de libérer la maison. Je suis restée. Et avec cette fille le même scenario qu’avec moi à notre rencontre: diner, discussion ensuite ils sont allés dans la chambre. Je n’avais que mes yeux pour pleurer. Si j’osais dire quelque chose; il me frappait. Je ne pouvais pas le dénoncer, je l’aimais tant. Je n’arrivais pas à me détacher de lui. Je ne voyais plus mes quelques amies. Je n’avais plus de vie. Mon univers était devenu lui. Presque chaque soir il ramenait une nouvelle fille à la maison. Et le soir où il ne ramenait personne; il m’accordait un peu de temps. Il ne travaillait pas et n’a jamais travaillé, il vivait de la générosité des naïves de mon espèce et folle et ou en manque d’amour. Je suis plus qu’une serpillère pour lui, mais je n’arrive pas à le quitter, j’ai essayé une fois de le quitter, je suis revenue de moi-même le supplier de me reprendre. Il me fait faire des choses que très peu accepteront, mais je le fais. Je suis une larve et ne peut vivre sans lui.

Ces deux histoires semblent différentes, mais le fond est pareil. La différence si on devait en parler vient du personnage, de sa psychologie, de l’histoire du manipulateur… Certains ont parfois eu une enfance difficile ou trouble et se servent de la toile pour se recréer une vie sociale via le virtuel. D’autres ne sont même pas conscients du fait qu’il manipule, ils se nourrissent des beaux sentiments de leur victime et comme ils n’ont rien à donner en retour, ils sont obligés de disparaître de votre « vie » pour apparaître ailleurs ou reparaître sous un nouveau « pseudo » pour de nouvelles victimes (cas de l’expérience 1) et d’autres encore sont bien conscients de ce qu’ils font et en font même leur fond de commerce (cas de l’expérience 2). Le manipulateur est parfois quelqu’un de « seul » et ou solitaire et pourtant ayant de l’entourage ; parfois il teste ou affermit son « pouvoir » de séduction sur des filles via le virtuel. Ceux qui sont « au courant » qu’ils manipulent et restent dans la sphère virtuelle (sans aller dans la réelle vie) sont malades et ne l’acceptent pas. Ils refusent de se faire consulter. Ce sont des manipulateurs inconscients…Et le manipulateur conscient quant à lui n’est pas un malade. Il a un objectif qu’il cherche à atteindre et il ne reculera devant rien pour l’atteindre tant que son objectif n’est pas atteint. Il a toute une stratégie, tout un plan d’attaque ; tout est calculé et ne saurait en aucun moment faire preuve de sentimentalisme ; ce qui pourrait arriver avec le manipulateur inconscient. Il pourrait s’attendrir par moment et mettre un terme au vice et le recommencer avec quelqu’un d’autre L’autre non. Bien sur on ne saurait parler du manipulateur sans fait référence à la mythomanie, au mensonge même par omission. Oui, il sait faire preuve de silence quand il faut…Ne perdons pas de vue que malgré tous les aspects positifs de Internet, c’est aussi un outil idéal et dangereux pour créer des faux espoirs, des relations fondées sur des mauvais motifs, des beaux mensonges…Une différence entre la manipulation virtuelle et celle de la vie réelle c’est que les choses vont très vite, à la vitesse d’un clic…Les retombées sont énormes et la guérison pas malheureusement aussi rapide. Si l’essentiel ou tout est dans le vent, les sentiments impliqués ne le sont pas, en tout cas ceci n’est vrai que pour la victime. Pour en sortir, il faudra voir les choses telles qu’elles sont et sortir de l’illusion du manipulateur, prendre conscience de la dépendance, de nos blessures et de ce qui nous rattache à ce genre de personne… La suite du billet parlera donc de comment sortir de cet engrenage…

Lire aussi :

Amour Virtuel : L’araignée dans sa toile

Manipulation amoureuse : le bout du tunnel

Rencontre douloureuse

Publicités

Read Full Post »

Je voudrais parler de la manipulation amoureuse sur internet. Ce billet je l’avais écrit  il y a un peu plus d’un an. J’ai remis le texte à jour et le publie ici parce que je me rends compte que le problème reste d’actualité…Pour commencer je partage avec vous un e-mail

Bonjour chéri
comment vas-tu ? J’espère que tu as passé une bonne journée. Moi ça va mais je suis fâchée. Hier tu as dis que tu me rappelais dans l’après-midi et tu ne l’as pas fait. J’ai passé tout mon temps à attendre ton coup de fil. Peut être que tu vas me trouver capricieuse mais tu me manques et je n’y peux rien. Avant on passait plus de temps ensemble, tu m’appelais constamment, on discutait des heures sur le net, à présent je sais que c’est plus possible parce que tu as plus de boulot et moi j’ai plus aussi facilement accès au net. Tout ça me manque Karl. Maintenant tu m’appelles une fois par semaine et ça m’énerve c’est comme si j’étais ta sœur ou je ne sais quel autre membre de ta famille. Tu sais que c’est la famille qu’on appelle occasionnellement comme ça pour demander « oooh tel tonton il va comment, telle tata qu’est ce qu’elle devient » et que sais-je encore. Quand bien même on est au téléphone c’est à peine si on parle. C’est vrai ça c’est à cause de moi, je ne sais pas exprimer ce que je ressens, j’apprends avec toi alors soit indulgent envers moi s’il te plait parce que je t’aime. J’ai fait des bêtises et j’en souffre mais je t’aime. Parfois quand on cause au téléphone j’ai envie de te dire « je t’aime » mais je n’y parviens pas. C’était par exemple le cas hier matin, j’avais les mots dans la bouche mais j’ai bloqué. Ça arrive très souvent et ça m’ennuie parce que je me dis ça devrait être naturel puisque je le pense, mais je ne comprends pas. Quand je t’écris comme à l’instant, c’est différent. Je le dis plus facilement mais au moment de parler je bloque. Tu trouves ça normal ? Moi qui pensais avoir un problème avec l’écriture, je crois que j’ai aussi un problème avec la parole.
Je te souhaite une bonne soirée chéri et s’il te plait appelle moi plus souvent puisqu’on ne peut plus être sur le net comme on le voudrait. Je t’embrasse.

Bizzzz.

Par pudeur pour la fille, je ne publierai pas toutes ses lettres…Il faut noter que le destinataire de ce mail n’y a jamais répondu et a plutôt publié les e-mails en « pleurs » de ses victimes sur la toile. Je souhaiterai qu’on prête attention sur les points en surbrillance du mail… Si vous êtes victime ou avez été victime de la manipulation amoureuse sur la toile, vous constaterez combien le mode opératoire est presque toujours le même et des réactions presqu’aussi semblables.

Un chasseur, calculateur en quête de proie facile. Il a vu un intérêt du web qui porte son nom à juste titre : cette énorme « toile » devait bien abriter des araignées à sa mesure… Il est souvent inscrit sur plusieurs forums. Il balaie « large » et évite les sites de rencontres où il trouverait des personnes beaucoup plus averties et qui jouent sur le même terrain que lui : la chasse.

Une âme en peine ou seule, romantique qui croit en la sincérité, en l’amour, peu au fait des pratiques  sur internet, se fait chasser sur une simple inscription à un forum ou  au tchat, souvent rattaché à son e-mail.

Voici le tableau : La chasse est ouverte !

  • L’araignée : chasseur statique derrière son écran, calculateur, manipulateur, un peu psychologue, maîtrisant l’écrit et peu désireux de s’enraciner mais plutôt multipliant les occasions de « grands frissons » sexuels. Amateur voire boulimique des beaux sentiments des autres. Souvent avare, il essaie de « faire de la relation » à peu de frais, consommateur des sentiments de l’autre : il ne donne rien ou très peu, juste de quoi appâter.
  • La proie est devant son écran, souvent au travail, elle ne croit pas possible que des personnes consacrent du temps à utiliser ce moyen internet comme terrain de chasse. Quand elle se fait « interpeler » soit sur le forum ou par un message privé (MP), elle pense au hasard, elle ne sait pas comment ça fonctionne… Sûrement naïve, mais aussi désireuse de rester ouverte … Elle y répond et c’est parti  pour des grands moments échanges sur le lieu de rencontre qui pourrait être le forum ou la messagerie de celle ci et très souvent on enchaine avec l’échange des adresses e-mails, contacts téléphoniques et ou adresses ! La proie est ferrée !

Si je dessine le chasseur au masculin, c’est parce que cette méthode d’approche est majoritairement utilisé par des hommes. Les femmes seraient beaucoup moins pro actives sur ce registre. Lorsqu’elles cherchent une rencontre, elles vont sur des sites spécialisés où les règles du jeu sont claires.

La phase d’approche est primordiale et demande au chasseur de montrer « patte blanche », il doit paraître étonné lui-même de tomber sur quelqu’un d’aussi « bien » : vous. Il flatte sans exagérer. Ne montre pas d’intentions de rencontre mais de dialogue et d’écoute. Il doit faire parler sa future victime afin de pouvoir jouer sur ses cordes sensibles le moment venu…

En face on est un peu sceptique ou dérangé mais dans le fond  on a rien contre le fait de parler avec quelqu’un de poli, d’intelligent et qui semble s’intéresser à ce qu’on lui dit. Face au discours déployé on a envie de continuer le dialogue : le piège a fonctionné.

On pense qu’on  parle sans danger et pourtant les intentions et la stratégie du chasseur se sont mises en place. Il a tout noté, enregistré, il se moque du contenu  ou de votre intelligence (faites un test vous pourrez enfin en rire si vous ne souffrez plus). Ceux-ci ne sont que des points qu’il vous rappellera de temps à autre pour démontrer qu’il vous a entendue (pas écoutée). La flatterie, habilement dosée avec une dose de goujaterie style : « gentil mauvais garçon »  ou « sale gosse bien éduqué » (que des femmes adorent) sont d’autant plus saisissante et utilisée sur internet, car il s’agit d’écrit… Les paroles s’envolent, les écrits restent…

Le chasseur a fait une large recherche sur internet et a contacté  des dizaines, voire des centaines de profils. Si on ne marche pas, il en trouvera une autre. On est une « potentielle » parmi des centaines d’autres. Il ne faudrait pas perdre de vue  que même avec des dizaines de compliments qu’il nous fait ; on reste « zappable », totalement interchangeables. Sur internet, le côté unique d’une personne, son charme, sa réalité n’existe pas. Vaudrait mieux ne pas mettre le cœur là où il n’y  a que du vent.

Le hasard peut toujours bien sûr créer une belle histoire, mais ce n’est pas le dénominateur commun des histoires internet, loin de là ! Restez vigilante, créez une impossibilité dès le départ : dites que vous êtes amoureuse, ou trop loin ou que vous ne vous déplacez jamais. Mettez votre interlocuteur dans ses retranchements pour évaluer sa motivation réelle, voir dans l’action ce qu’il est prêt à faire. Si vous vous déplacez, sachez pourquoi et surtout ayez conscience que le traqueur a marqué un point, il va pouvoir vous voir sans effort, peut être même consommer sur place. Imposez au chasseur d’aller au bout de sa démarche et de se donner les moyens à la hauteur de ses prétentions et envies annoncées de vous voir.

à bientôt pour la suite de l’article

Lire aussi :

Web, outil incontournable ?

Amour Virtuel : La galère

Amour Virtuel : Le bout du tunnel

L’amour peut ‘il durer ?

Rencontre Douloureuse

Read Full Post »