Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘musique’

Je suis bien de communiquer (après un long silence) avec vous … ce jour. J’avais l’esprit ailleurs et la tête dans la vague. Et puis j’ai écouté cette combinaison de sons et de mots, une fois, deux fois ; trois fois. Puis j’ai pris un casque pour continuer de l’écouter encore et encore. Peu à peu, j’ai eu la force, l’envie de sortir la vague, de me concentrer, d’avancer et enfin de partager mon billet du jour : les bienfaits mystérieux de la musique !

On dit d’elle, qu’elle lave notre âme de la poussière du jour. Qu’elle adoucit les mœurs et désormais qu’elle guérit des maux… En plus de cela, elle apaise les tensions, nous stimule, berce des souvenirs,  nous réconforte, rend heureux … Elle a la capacité de nous tirer de la dépression ou de nous émouvoir aux larmes.  La musique a un de ces pouvoirs énigmatique sur l’Homme. Elle est capable de modifier notre humeur et de nous suggérer plusieurs nuances d’émotions : l’émerveillement, la nostalgie, la puissance, la joie, la tendresse, le calme, l’agitation, la tristesse, la transcendance.

La musique est un compagnon fidèle, elle m’accompagne partout, que ce soit dans mon téléphone portable ou dans mon mp3. Certains morceaux me rendent particulièrement enthousiaste et me donne envie de sauter, de danser chaque fois que je les écoute. D’autres me donne la pêche dès mon réveil ! Certaines mélodies m’aident à supporter les tracasseries du quotidien ; aussi mon humeur change et je continue la journée avec légèreté. Rien de mieux que de douces sonorités susurrées à l’oreille et peu à peu, notre corps se détend, notre esprit s’ouvre et est ventilé par cette bouffée d’air produit par la mélodie. Elle m’aide à ne pas être complètement absorbée par une situation stressante ; je projette mes tensions sur elle : Elle stimule des zones de plaisir

La musique accompagne aussi nos moments les moins heureux… Bizarrement quand je suis triste, ce n’est pas des mélodies joyeuses que j’écoute, mais plutôt des chansons merveilleusement tristes. « Écouter des airs mélancoliques dans des moments de tristesse, c’est aiguiser, entretenir et scénariser sa propre douleur. Avec une musique pour l’accompagner, la souffrance ne tourne plus en circuit fermé. Elle trouve un écho et par cette communion s’en trouve soulagée. » Dit Didier Lauru, psychanalyste : Elle exorcise nos peines et nous libère peu à peu de la douleur.

« La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil » écrivait Nietzsche. Muse et inspiratrice la plus fidèle, elle accompagne des médecins, des chercheurs, créateurs, des écrivains…C’est souvent en écoutant de la musique que j’ai des idées géniales pour faire des choses et même écrire. Elle éveille, ouvre un espace où les émotions ressenties sont susceptibles d’élargir notre champ de pensée : Elle nous rend intelligents.

La musique nous permet de nous évader, parfois jusqu’à l’isolement. Pour s’en rendre compte, lors des voyages dans le bus la plupart des voyageurs ont des écouteurs accrochés à leurs oreilles. C’est vrai que les raisons pour lesquelles dans un lieu public, des gens choisissent de s’isoler du monde à travers la musique et leurs écouteurs pourraient témoigner d’un manque de lien social, sont diverses. Certains avancent comme raison le fait de ne pas vouloir s’ennuyer durant le voyage et de ne pas être ennuyés par les autres : Elle nous protège des autres…

La musique est mon opium… Elle a cette capacité de me replonger dans mon enfance, une période de ma vie que j’aime bien… Mes émotions s’arriment parfois à des mélodies me dictant ainsi des sentiments ; elle est l’aliment de mon amour… Oui j’écris parfois pour guérir, mais quand je ne peux pas, la musique joue le même rôle…

________________________________________
Là où est la musique, il n’y a pas de place pour le mal
Cervantès

Publicités

Read Full Post »